Projets

Détection à distance par infrarouge thermique pour identifier des refuges thermiques d’une importance critique dans les rivières du sud du N.-B.

Bénéficaire: Université du Nouveau-Brunswick (Gray)
Subvention approuvée: 7 000 $ pour 2016 (2e année d’un projet de 2 ans, total : 27 000 $)

Selon les scénarios actuels et futurs en matière de changements climatiques, les rivières de l’Atlantique se réchauffent. Les hausses de température des rivières auront un effet néfaste sur le biote des rivières, des limites thermiques critiques étant atteintes de façon intermittente dans certaines régions. L’importance de la tendance au réchauffement se manifeste à l’été lorsque les populations de saumon subissent déjà des pertes (Breau et autre 2007). À l’aide de la détection à distance, nous avons l’intention de cartographier la fréquence et la répartition des refuges thermiques dans des sections de rivières dans le sud du Nouveau-Brunswick (rivières Hammond, Kennebecasis et Petitcodiac). Des techniques d’imagerie à infrarouge aérienne et thermique seront utilisées pour identifier les refuges thermiques et établir le lien avec des variables de SIG à l’échelle du paysage, par l’application de techniques mises au point dans le cadre de deux projets précédents financés par la FCSA (RRWMC avec INRS-ETE en 2011, Dugdale et autre, 2013, Monk et autre 2013). Ces méthodes seront intégrées à l’objectif du plus gros projet qui consiste à dresser un vaste plan de suivi aquatique à long terme basé sur le SIG, qui peut être appliqué dans n’importe quel bassin versant du N.-B. et ailleurs.

Personne-ressource : Dre Michelle Gray, 506-453-4577, m.gray@unb.ca