Projets

Restauration des tributaires de la rivière Exploits, y compris enlèvement des obstructions complètes et partielles

Bénéficaire: Association de gestion des ressources environnementales
Subvention approuvée: 14 500 $

Au milieu des années 1900, des sections des tributaires ont été canalisées et dotées de barrages pour faciliter le flottage des billots pour l’industrie des pâtes et papiers. Cette pratique a cessé dans les années 1980, mais de nombreux barrages et ouvrages de régulation de l’eau demeurent encore aujourd’hui. Au cours des années, de nombreux ouvrages non entretenus sont devenus délabrés et ont créé des obstructions partielles et, dans certains cas, complètes. Ces ouvrages ont eu des effets néfastes sur le mouvement en amont et en aval des espèces de poisson anadromes. L’état de l’habitat est amélioré si les débris sont enlevés ou éclaircis. Lorsque de plus gros objets comme le bois de pulpe inondé sera enlevé, les petits objets seront délogés et enlevés par le courant pendant le mouvement normal de la charge de fond. L’écoulement du cours d’eau sera maintenu et conservera le substrat naturel qui est approprié pour le frai et l’élevage. Les poissons peuvent aussi accéder aux lieux de frai, d’élevage et d’alimentation en amont, ce qui augmente l’habitat net disponible pour le poisson. Ce phénomène peut aussi prévenir les dérivations du cours d’eau et par la suite l’érosion de la berge. Il favorise aussi l’affouillement du limon et des débris des berges par l’écoulement naturel du cours d’eau